Malheurs d’un billet à la banque

« Depuis ma création, c’est l’irrespect total ! J’ai l’impression d’être utilisé et manipulé comme jamais. Les gens ne font que profiter de moi comme si j’étais un « moins-que-rien ». Ils m’emprisonnent dans une sorte de cage à l’intérieur d’un établissement et ne me retirent que lorsque ça les arrange : ils me considèrent comme une source de satisfaction, de désir voire même de bonheur. Je les aide à avancer et à propulser leur vie au niveau supérieur et, en retour, ils ont l’audace de me traiter d’une manière dégradante. Quelle atrocité ! Leur comportement envers moi est inacceptable. Je refuse de me laisser marcher sur les pieds.

Certains traitent mes collègues avec plus de soin et de délicatesse : ils les rangent sans les froisser, ils les reniflent, les caressent de temps en temps et enfin, ils les gardent pour eux et rien que pour eux. Ces gens-là sont bel et bien fidèles parce qu’ils n’abandonneraient jamais ceux qu’ils aiment. Pourquoi n’ai-je pas ce privilège, moi ? Où est-ce que j’ai fait fausse route ?

Certes, je devrais être flatté car tout le monde a peur de me perdre : je suis omniprésent dans la société et suis le centre et le moteur de toutes les actions humaines. Toutefois, je ne peux m’empêcher de penser que je ne vaux pas mieux qu’un simple bout de papier. Je finis toujours par en faire les frais. »

Print Friendly, PDF & Email
Be Sociable, Share!

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *