Quand laisser-aller et productivité font bon ménage…

Il paraît qu’un tiers des Britanniques ont trouvé le secret pour une belle vie… « Se la couler douce » au travail.   

« Je me la coule douce » m’a répondu un ami quand je lui ai demandé des nouvelles de son travail, et il n’est pas le seul à agir ainsi. Un sondage récent montre qu’un tiers des 3000 personnes interrogées au Royaume-Uni « se la coulent douce » au travail. Cela semble surprenant pour une époque où nombreux sont ceux qui se plaignent car ils sont débordés.

Notre vision du laisser-aller au travail a radicalement changé. Une étude menée par des chercheurs de l’université d’Oxford montre que le temps consacré au travail  aujourd’hui ne dépasse pas celui d’autrefois. Autrefois, être détendu et disponible dénotait d’un certain standing. Aujourd’hui, plus vous êtes occupé, plus vous êtes important. Si vous n’êtes pas extrêmement débordé, vous êtes considéré comme un fainéant.

Cela n’a aucun sens. La plupart ne sont pas aussi occupés qu’ils ne le pensent. En effet, les tâches les plus urgentes n’ont souvent rien à voir avec la productivité. L’obsession que vous avez envers votre travail vous donnerait l’impression d’être important. Toutefois, elle ne ferait que vous éloigner de vos amis, de vos collègues et de votre famille.

Une étude a montré que les personnes détendues vivent mieux que celles qui sont débordées. Qui plus est, celles qui sont surchargées connaissent des carrières moins réussies.

Finalement, les personnes qui tendent à « se la couler douce » au travail ne sont peut-être pas un frein à la productivité. Au contraire, elles ont bien compris que le secret d’une vie productive et saine n’est pas d’être débordées encore moins de s’en vanter.

Andre Spicer, « Why coasting at work is the best thing for your career, health and happiness », in The Guardianhttps://www.theguardian.com/money/shortcuts/2018/nov/13/why-coasting-at-work-is-the-best-thing-for-your-career-health-and-happiness, November 13, 2018

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Be Sociable, Share!

Comments

comments

2 comments on “Quand laisser-aller et productivité font bon ménage…

  1. C’est bon pour le moral et la santé ! Mais en ce qui concerne la productivité, vous êtes l’exception qui confirme la règle. Je vous remercie d’avoir lu et commenté ma traduction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× 4 = quatre