Un traducteur canin…ça existe !

Ce n’est pas un canular ! Le traducteur canin existe désormais : il permet de traduire les pensées ou les émotions des chiens en langue humaine.

 

Un waf pour dire « oui »  et deux pour dire « non »

Un waf pour dire « oui »
et deux pour dire « non »

 

Si la version Google Translate pour animaux n’était qu’un poisson d’avril, le développement en cours du dispositif baptisé « No More Woof » (c’est-à-dire « Finis les wafs ») est un projet sérieux qui a réussi à collecter plus de 100 000 $ sur le site de financement participatif Indiegogo.

Ce « traducteur » de pensées ou d’émotions canines est un dispositif conçu par une équipe de recherche scandinave, The Nordic Society for Invention and Discovery (NSDI).

Il s’agit d’un casque équipé de capteurs qui permettent de détecter les signaux électriques du cerveau du chien représentant certains sentiments (fatigue, faim, excitation) afin de les traduire ensuite en langue humaine via un haut-parleur.

Respectueuses à 110% du bien-être des animaux, selon les chercheurs, les expériences menées par la NSDI ont recours à la technologie micro-informatique, à l’électroencéphalographie (EEG) pour enregistrer l’activité électrique du cerveau et au logiciel de l’interface neuronale directe (BCI).

Avec l’anglais comme seule « langue d’arrivée », le premier prototype, encore rudimentaire, sera lancé en avril 2014. Toutefois, les concepteurs promettent des versions plus élaborées  en mandarin, en français et en espagnol.

Traduire le langage animal en langue humaine n’appartient plus à la science-fiction, mais à la science. Ce recours à la technologie qui cartographie le cerveau humain pour l’appliquer au meilleur ami de l’homme va-t-il créer un nouveau marché de traduction avec des combinaisons aussi insolites que chien-homme, chat-homme ?

“Dog-To-English Translation Service in Development”, in Translate Media bloghttp://www.translatemedia.com/dog-to-english-translation-service-in-development.html/, January 10, 2014. (Accessed March 21, 2014)

Des mots à la mode du futur

neologism

 C’est l’agence de prévision des tendances, The Future Laboratory, qui s’est penchée sur l’étude des mots qui seront à la mode, voire indispensables d’ici dix ans.

Sharents

Ce néologisme, formé du mot parent et share, partage, désigne ces parents agaçants qui tweetent sans cesse les moindres faits et gestes de leur progéniture. Pas un jour ne passe sans qu’ils ne postent une autre photo « adorable ». Avec une telle fierté parentale, il serait difficile que les enfants atteignent le cycle secondaire sans qu’il ne soit possible de retracer leur histoire depuis le jour de leur naissance. Merci, maman !

Mini-technologistes (Child-Technology Officers)

Est-ce que votre enfant en sait plus que vous sur votre téléphone portable ? Avez-vous honteusement demandé conseil à votre progéniture pour savoir comment utiliser les réseaux sociaux Vine ou Pinterest ? Les dix prochaines années seront marquées par l’émergence de la race des mini-technologistes, l’ultime autorité familiale lorsqu’il est question de numérique… une autorité de la taille de trois pommes !

cell-phone-addiction

Adolécrans (Screenagers)

Adolécrans est un mot-valise formé de adolescents et écran tout comme screenagers,  néologisme formé du mot screen, écran et agers, l’aphérèse de teen-agers. Mais qui sont les adolécrans ? Les recherches menées par l’agence de prévision des tendances, The Future Laboratory,  montrent que les moins de 10 ans d’aujourd’hui ne voient aucune différence entre leurs vies en ligne et hors ligne. Les mini-technologistes finiront aussi par devenir des  adolécrans  qui mèneront leur vie réelle aussi bien sur écran que dans les salles de classes ou à la maison.

Pré-vente (Pretail) 

Les marques commerciales suivront notre empreinte sur le web et nous proposeront ce dont nous avons besoin avant même qu’on n’en prenne conscience ! C’est tout simplement une vérité bien connue des entreprises mais c’est aussi un avant-goût troublant de notre avenir aux allures de plus en plus orwelliennes. Prenez par exemple, MindMeld qui « écoute » vos appels passés via l’application et effectue une recherche automatique sur tous les sujets évoqués pour vous proposer des produits et des services adaptés.

Spatio-publicité (Space-vertising)

Étant donné que le tourisme spatial devient de plus en plus une réalité (Virgin se prépare à effectuer ses premiers vols), on ne serait pas étonnés de voir d’autres grandes marques entrer en lice pour avoir leur part de l’action intergalactique. La vodka Stolishchnaya a déjà envoyé un mixologue pour préparer un cocktail à gravité zéro alors que Nestlé a fait flotter une barre de KitKat dans la stratosphère. Pourquoi ? Mais, pourquoi pas ?

Bio-facture

Ce néologisme est formé par bio, l’apocope de biologie et facture, l’aphérèse de manufacture du latin manufactura  « fait à la main » pour désigner un type de biotechnologie. Voici deux exemples qui illustrent bien ce qu’est la bio-facture. Les chercheurs de l’Université Heriot-Watt d’Écosse ont mis au point une technique d’impression tridimensionnelle qui utilise des cellules souches embryonnaires pour créer des tissus humains. Les étudiants du Central Saint Martins de Londres étudient, quant à eux, la possibilité de produire de la dentelle à partir des racines d’une fraise transgénique, combinant ainsi entre la production textile et la production alimentaire. Cette convergence entre la technologie et la biologie pourrait assurer un avenir plus durable. Peff !

strawberry_noir-530x790

Nione MEAKIN. « Sharents to Bio-facture: Buzzwords for the Future», in The Daily Star, http://www.guardian.co.uk/technology/shortcuts/2013/mar/18/sharents-bio-facture-buzzwords-future, March 18, 2013.
Crédit images/photo : http://termcoord.wordpress.com/2013/03/12/language-is-alive-and-evolving/
http://www.viralblog.com/social-media/why-facebook-might-be-gone-by-2020/

http://www.nextnature.net/2013/01/strawberry-noir/

 

N.B. Les néologismes en français ont été proposés par Joséphine CANAAN (mini-technologistes), Elodie FINESTRES (pré-vente) et Nardine SUWAIDA (spatio-publicité ).  Adolécrans existe déjà. Les deux derniers, sharents et bio-facture, n’ont pas été modifiés car ils sont utilisés en français.  Qu’en pensez-vous ? Exprimez votre avis !

 

 

 

Le top 16 des métiers du futur

Parmi les métiers du futur; corcepteur et designer de bébés crédit image : http://www.telegraph.co.uk/finance/personalfinance/9892011/10-well-paid-jobs-of-the-future.html

Parmi les métiers du futur : corcepteur et designer de bébés
Crédit image : http://www.telegraph.co.uk/finance/personalfinance/9892011/10-well-paid-jobs-of-the-future.html

Nos parents et nos grands-parents doivent absolument mettre à jour leurs conseils en matière d’orientation professionnelle car les métiers rentables d’aujourd’hui, d’après les futurologues, ne le seraient plus dans 10-20 ans. Ainsi, nos professions et notre manière de travailler seront si différentes à tel point que de nouveaux métiers, comme « corpcepteur » ou « fermier vertical », domineront le marché de l’emploi.

Ces nouvelles tendances se dégagent des changements survenus à différents niveaux. Pour James Bellini, futurologue de renom, la population vieillit grâce au progrès médical et les seniors ont désormais besoin de soins de santé spécifiques. D’où l’émergence de professions telles que le « consultant en géronto-bien-être » (elderly well-being consultant), spécialisé dans les soins de santé personnalisés pour les personnes âgées ou, encore, le chirurgien spécialiste du développement mnésique (memory augmentation surgeon) qui aide à lutter contre les défaillances de la mémoire. De plus, la raréfaction des ressources entraînera des changements dans les pratiques agricoles avec l’adoption de la culture à la verticale par manque d’espace.

Par ailleurs, « plus la technologie s’améliorera, plus il sera nécessaire de mettre en valeur nos compétences humaines (comme le leadership, la motivation et la compassion) pour survivre sur le marché du travail », estime M. Pearson, un autre futurologue. Quant à Karen Moloney, futurologue et psychologue d’entreprise, elle considère que le monde sera divisé en deux groupes : le groupe des férus de technologie qui peuvent programmer et qui créeront le monde dans lequel nous vivons et le groupe des techno-ignares qui alors tenus de réaliser des tâches hyper humaines que les ordinateurs sont incapables d’accomplir comme les activités ludiques, le sport, les soins et les industries de services personnels. Elle a alors proposé des professions comme l’hapto-programmeur (haptic programmer) qui utilise la science du toucher pour développer des produits et des services ainsi qu’une profession, certes controversée, celle de designer de bébés (child designer).

Quelles que soient les professions qui vont voir le jour à l’avenir, une chose demeure certaine : nos méthodes de travail vont changer considérablement, et ce d’après l’avis unanime des économistes, des recruteurs et des futurologues. Cependant, une valeur sûre subsiste : le bon niveau d’éducation qui permet d’acquérir des méthodes efficaces pour apprendre plutôt que de viser l’acquisition des connaissances en tant que telles. En effet,  l’accès aux meilleurs postes est plus aisé quand on jouit d’un bon niveau d’éducation et quand on acquiert le « savoir-apprendre ».

Si vous êtes en manque d’inspiration dans le choix de votre futur métier, voici ce que les futurologues ont imaginé pour vous :

  • Architecte numérique (digital architect) : Il conçoit des immeubles virtuels pour que les publicitaires et les revendeurs commercialisent leurs produits.
  • Aide à domicile (home carer) : Elle assiste les personnes âgées à domicile.
  • Consultant en géronto-bien-être  (elderly well-being consultant) : C’est un spécialiste des soins complets et personnalisés pour les personnes âgées.
  • Corpcepteur  (body part maker) : Il crée des organes « de rechange » vivants pour les athlètes et les soldats.
  • Concepteur de nano-implants (nano-medic): Il crée des micro-implants qui servent à contrôler en permanence l’état de santé de l’individu et la prise de médicaments.
  • Agriculteur vertical (vertical farmer) : Il cultive à la verticale plutôt qu’à l’horizontal pour gagner de l’espace.
  • Traiteur de déchets numériques personnels (waste data handler) : Il dispose de vos données numériques de manière responsable.
  • Contrôleur de climat (climate controller) : Il gère et modifie les profils météorologiques.
  • Administrateur d’avatars (avatar manager) : Il crée et administre des hologrammes de personnes virtuelles.
  • Chirurgien spécialiste du développement mnésique (memory augmentation surgeon) : Il aide à préserver et à améliorer les facultés mnésiques des personnes âgées.
  • Courtier du temps (time broker) : Il gère le temps placé en banque par les clients au lieu de l’argent contre des biens et des services.
  • Administrateur de l’image de marque personnelle (personal branding manager) : Il développe et gère votre image de marque personnelle.
  • Designer de bébés (child designer) : Il conçoit une progéniture adaptée aux exigences des parents.
  • Encadreur d’omnipotence (omnipotence delimiter) : Il contrôle notre propension à croire que tout est possible et que nous sommes tout-puissants.
  • Apothicaire personnel (personal medical apothecary) : Il assure des thérapies alternatives sur mesure.
  • Hapto-programmeur (haptic programmer) : Il développe une technologie basée sur la science du toucher, comme des gants qui vous donnent une sensation de chaleur ou qui vous donnent l’impression que vos mains sont enveloppées de velours.

Winch, Jessica. « 10 well paid jobs of the future », in The Telegraph, http://www.telegraph.co.uk/finance/personalfinance/9892011/10-well-paid-jobs-of-the-future.html, February 25, 2013.

 Vous avez l’embarras du choix mais la liste est encore longue sur : http://www.dicodufutur.org/ et http://etudiant.lefigaro.fr/les-news/actu/detail/article/1890/

Le Liban en chiffres : Mariages tardifs et un aller simple

16408995-l-39-immigration-migration-et-de-visa-d-39-emigration-urbanisation-ou-la-carte-verte-pour-devenir-ci

Dans son étude démographique sur le Liban, axée surtout sur les jeunes appartenant à la catégorie d’âge des 15-29 ans, M. Riad Tabbarah,  directeur du Centre d’études et de projets pour le développement expose, chiffres à l’appui, certains fait marquants sur les Libanais, notamment les jeunes de 15 à 29 ans. Dans cet article, nous exposons ce qui a été révélé sur la famille et l’émigration.

Famille : Mariages tardifs

Saviez-vous que l’âge moyen au premier mariage est de 29 ans pour les femmes et de 32 ans chez les hommes et que ces chiffres sont les plus élevés dans le monde arabe et comptent parmi les plus élevés du monde ?

Saviez-vous que le taux de divorce au Liban a doublé depuis 1970 et qu’il reste inférieur à celui qui est enregistré en Occident, voire dans la plupart des pays arabes ?

Saviez-vous que le nombre de femmes divorcées au Liban est quatre fois le nombre d’hommes divorcés car les hommes ont plus tendance à se remarier ?

Émigration : Un aller simple

Saviez-vous que 35 000 Libanais au moins quittent le pays chaque année et que 60% d’entre eux sont âgés de 40 ans ou moins ?

Saviez-vous que la majorité des Libanais de la diaspora n’ont  pas l’intention de rentrer et de s’établir de nouveau dans le pays ?

Saviez-vous que l’émigration massive des hommes, au cours des dernières décennies, a entraîné un déséquilibre homme-femme  augmentant ainsi le taux de célibat chez les femmes entre 1966 et 1970 et que, par conséquent, les femmes ont été  nombreuses à émigrer durant les deux dernières décennies, ce qui a rétabli en quelque sorte l’équilibre ?

Saviez-vous que la recherche d’un emploi, l’amélioration du niveau de vie et le taux élevé du chômage chez les jeunes de 18-35 ans (de l’ordre de 20% selon des statistiques récentes contre 2% après l’émigration) sont les principaux motifs de l’émigration ?

 

Source :

رياض طبارة، « حقائق سكانية لبنانية: الشباب 27% من السكان نسبة مشاركة الشباب لم ترتفع كثيرًا منذذ العام 1970″، في جريدة النهار، ١٩ أيار ٢٠١٣، http://newspaper.annahar.com/article.php?t=mahaly&p=11&d=25079

 

Crédit image : http://us.123rf.com/400wm/400/400/dirkercken/dirkercken1211/dirkercken121100040/16408995-l-39-immigration-migration-et-de-visa-d-39-emigration-urbanisation-ou-la-carte-verte-pour-devenir-ci.jpg

 

Le Liban en chiffres : Une santé de fer et beaucoup de volontariat

Dans son étude démographique sur le Liban, axée surtout sur les jeunes appartenant à la catégorie d’âge des 15-29 ans, M. Riad Tabbarah,  directeur du Centre d’études et de projets pour le développement, expose, chiffres à l’appui, certains fait marquants sur les Libanais, notamment les jeunes de 15 à 29 ans. Dans cet article, nous exposons ce qui a été révélé sur la santé et la participation des jeunes à la vie en société.

icomedecinekr099999999-2aefdb

Santé : Une sensibilisation remarquable

Saviez-vous que presque toutes les femmes libanaises enceintes consultent un médecin durant leur grossesse et presque toutes mettent leurs nouveau-nés sous surveillance médicale dans des hôpitaux, alors que le taux de femmes qui ne consultent pas de médecin après l’accouchement est très bas mais augmente de manière continue ?

Saviez-vous que les statistiques des Nations Unies montrent que le taux de personnes atteintes de SIDA en 2007 était de 6 pour mille habitants en moyenne dans les pays les plus développés, 11 pour mille habitants dans les pays en voie de développement (sauf le sud du Sahara) et environ 60 pour mille habitants dans les pays d’Afrique au sud du Sahara, alors qu’au Liban, il ne dépasse pas 1 pour mille habitants, et c’est un taux stable depuis un certain temps ?

Saviez-vous que la grande majorité des jeunes femmes savent comment se transmet le SIDA et savent qu’avoir des relations sexuelles protégées est une des mesures préventives de cette maladie ?

Saviez-vous que les statistiques internationales de 2007 montrent que le taux de mortalité au Liban suite aux accidents de la route est l’un des plus élevés au monde, relativement au nombre d’habitants,  si l’on exclut le continent africain, et qu’il augmente de jour en jour  et que la majorité des victimes sont des jeunes ?

Saviez-vous qu’au Liban, on commence à fumer avant la quarantaine dans la grande majorité des cas et que le sevrage tabagique ne commence pas avant l’âge de 60 ans ?

Saviez-vous que le taux de handicap chez les jeunes a beaucoup diminué depuis la fin des années 1990 et la raison principale est que les handicaps générés par la guerre civile ne concernent plus les jeunes d’aujourd’hui parce que la plupart n’étaient pas encore nés à la fin de la guerre alors que le handicap touche surtout la catégorie des 30-45 ans ?

Saviez-vous que presque toutes les études concernant les répercussions des guerres successives sur la santé psychologique des enfants et des jeunes au Liban montrent que la propagation des troubles psychiques chez les enfants libanais ne diffère pas de celle enregistrée chez les enfants des pays qui n’ont jamais connu de guerres, et que la comparaison entre des enfants qui ont vécu la guerre dans certaines régions du Liban (comme le Sud par exemple), avec des enfants vivant dans d’autres  régions ne reflète pas de différences palpables quant à la propagation des maladies psychiques ?

Participation des jeunes à la vie en société : Volontariat en hausse

MedicalTeam-743a4

Saviez-vous que le Liban est l’un des 12 pays au monde sur 228 à déterminer l’âge minimum pour voter (21 ans) à plus de 18 ans ?

Saviez-vous que le volontariat au Liban est l’un des plus développés au monde et qu’il est en accroissement continu alors qu’il diminue dans le reste du monde ?

Saviez-vous qu’il y a plus de 1 000 ONG qui s’occupent des  jeunes au Liban mais que le siège de la plupart d’entre elles est à Beyrouth ou au Mont-Liban alors qu’il y en a moins au Sud et à Nabatyeh ?

 Prochain article : Le Liban en chiffres : Mariages tardifs et un aller simple

Crédit photo : http://www.atoute.org/n/article/sante-2-0-perspectives.html

Crédit image : http://images.chefdentreprise.com/Images/Breves/ALaUne/2649/alaunelienimage2649-0.JPG

Source :

رياض طبارة، « حقائق سكانية لبنانية: الشباب 27% من السكان نسبة مشاركة الشباب لم ترتفع كثيرًا منذذ العام 1970″، في جريدة النهار، ١٩ أيار ٢٠١٣، http://newspaper.annahar.com/article.php?t=mahaly&p=11&d=25079